Contes pour l’Enfant Intérieur « Gaspard le Hérisson ».

Ecouter l'Enfant intérieur. Cabinet de Psychothérapie. 7 rue Pierre Haret, Paris 9.
Cabinet de Psychothérapie. Au carrefour de Paris 8, Paris 9, Paris 17 et Paris 18

Parlez à votre Enfance et votre Enfant Intérieur par le Conte et la Métaphore.

Gaspard, le Hérisson.

Gaspard le Hérisson a un drôle de souci, il dit toujours non, il ne sait pas dire oui. Tous ceux qui l’approchent avalent des pissenlits, ils prennent des pics jamais de merci. Gaspard n’est pas bavard, il préserve sa vie, ne veut pas faire d’erreur et ne veut pas d’ennui. Se tromper est un tort qu’il ne veut regretter, faire confiance est un luxe qu’il ne peut pas s’acheter. Il à déjà été blessé, et jamais non jamais il n’a recommencé.

Gaspard a peu d’amis, et pas de relations, il ne veut pas s’engager pour faire comme tous ces autres qui un jour s’enfuient et vont l’abandonner. Il avance dans la vie toujours à reculons, se méfiant des attentes et des contre-façons. Sans aucunes projections, il guette les réactions, de dépendre des autres il n’en est pas question. Gaspard le hérisson est rempli de soupçons, il est amère et connait la chanson, qui dans la nuit le cueille et lui donne des frissons. Son corps est endurci de l’absence de caresses, son coeur est tout meurtri de l’absence de tendresse. Il ne peut rien offrir, il ne peut rien donner, il ne sait plus recevoir alors il encaisse… en silence comme lorsqu’il était petit…

Gaspard est avare il cache en lui tout ce qu’il a de meilleur, tout ce qui lui fait peur. Jamais il ne parle vraiment, de tout ses pleurs en lui, ses besoins et ses cris, et toutes ses richesses aussi. Il porte dans son coeur une épine, un poison, que seul pourrait comprendre un autre hérisson. Mais personne ne l’approche, ces pointes et ses reproches ont déjà mis en broche ses amours et ses proches. Le voilà seul encore, il avait bien raison, l’amitié et le couple n’ont qu’un seul horizon, la fin est toujours proche, d’un dernier oraison. Enfant, il a connu le conflit et la séparation, des souvenirs effrayants chargés d’émotions qu’il ordonne en dedans, comme seul le fait un Tyran. Tout en lui est classé, trié, rangé, catalogué, il ne peut prendre le risque que quelque choses lui échappe, que quelque chose de nouveau ne le frappe.

Gaspard est sous la chope d’un petit dictateur, qui dirige ses désirs, ses envies et ses peurs. On lui a appris petit que tout est interdit, que Dieu est colérique et que la Loi punit. C’est forcément sa faute, tout le monde en convient, il doit vivre sa peine, ailleurs, ou très très loin. Mais Gaspard n’est plus d’accords, au cours d’une thérapie, il choisi d’affronter toute sa tyrannie. Il plonge au fond de lui et découvre en son sein, en traversant sa peur, une étonnante surprise, un drôle de petit bambin. Un petit dictateur qui vit dans une prison, avec un casqu’à fleur et des épines en carton, un costume dérisoire, un pantalon trop long. Un petit hérisson qui s’étouffe et gémi, un tendre polisson hagard et démuni. C’est un enfant qui attend, de se voir enfin dans le miroir, comme il est, et non comme il devrait. Comme il joue, comme il danse, comme il chante, et non qu’elle est sa note, sa médaille ou sa rente. Gaspard décide qu’il est temps de rendre à ce tyran sa liberté d’enfant, et chaque jour il s’en rapproche, de plus en plus longtemps.

Depuis peu Gaspard sors de son cafard, il découvre en lui le fripon qui joue, cours et s’échappe, qui saute balourd écarlate, en criant des chansons, des jurons et s’éclate. La lumière fredonne et son coeur s’époumone, ses émotions vibrent, sa création résonne, il est temps de vivre et que son coeur chantonne. Il ouvre un oeil nouveau sur tout ce qui fait jour, et s’étonne du retour de l’amour qui l’entoure. Au hasard de rencontres plus heureuses, Gaspard se laisse enfin toucher par une vie plus joyeuse, il ouvre chaleureux la porte de son histoire, et c’est sans peurs et sans doutes qu’il peut alors y voir. En retrouvant sa route maintenant qu’il écoute et qu’il peut enfin croire.

P.A.M

(à lire… « Léon le Lion », Conte pour Enfant Intérieur)