Qu’est ce que l’Estime de Soi?

Thérapie de L'Estime de Soi. Cabinet de Psychothérapie. 7 rue Pierre Haret, Paris 9.
Cabinet de Psychothérapie. Au carrefour de Paris 8, Paris 9, Paris 17 et Paris 18.

Comment aller vers une version approfondie du Respect de Soi ou encore d’une Ecoute de Soi attentive et bienveillante.

De nombreuses personnes viennent me voir en formulant leur problème sous la forme d’une baisse ou d’une faiblesse, voir d’une absence d’Estime de Soi. Je pense qu’il est nécessaire de remettre les pendules à l’heure concernant ce sujet très médiatisé de « L’Estime de Soi »…

La véritable Estime de Soi, n’a rien à voir avec le fait d’être un « winner » ou une « winneuse ». Ce sont là, des visions, des représentations caricaturales issues d’un monde culturel, social et économique centré sur la performance et la réussite à tout prix. A l’image de la dialectique du Maître et de l’Esclave, le « winner » ou la « winneuse » se constituent en rapport avec les « loosers » et « looseuses » qui en sont l’image miroir inverse. L’un ne va pas sans l’autre, car l’un se construit avec l’autre, et aucune dissociation n’est possible. Pour qu’un dominant se sente « Dominant », il faut obligatoirement qu’il y ait un dominé qui se sente donc « dominé » par lui.

Croyez moi ou pas, toute personne enfermée dans cette dualité est dans une impasse existentielle qui se traduit d’un bout à l’autre de la chaîne, (que l’on soit en « haut » ou en « bas »), par une recrudescence de burn-out, problèmes cardiaques, anévrismes, attaques de panique, angoisses chroniques, dépressions, (peut être même cancers…) et suicides qui peut toucher de plus en plus de personnes prises dans ce tragique malentendu.

Encore une fois, croyez moi ou non, mais les médicaments (anxiolytiques, tranquillisants, somnifères, antidépresseurs, béta-bloquants etc…) destinés à maintenir tout le monde dans ce jeux stupide, sont allègrement consommés et de plus en plus par les deux extrémités de cette chaine sans fin. A court ou long terme, Winner et Looser participent au même combat et partagent la même fin…

Beaucoup de personnes viennent donc me voir en construisant leur dévalorisation personnelle par comparaison avec ce type de modèles auxquels ils n’arrivent pas à adhérer. Ils se considèrent en manque d’estime deux même car ils n’arrivent pas ou n’arrivent plus à incarner cette représentation d’une réalité humaine de pure surface. Ils pensent être malheureux parce qu’ils ne sont pas ou ne sont plus, comme ceux qui « assurent », « osent », « réussissent », « s’expriment publiquement », « se montrent sur le devant de la scène », « attirent l’attention et le regard », « ne rougissent pas », « n’ont pas d’angoisses », « ne tremble pas » « ne montrent pas leurs émotions », (peut être même ne font-ils pas caca…) etc…

En effet, dans un fantasme complètement irréaliste, le « winner » n’a pas peur, il fonce sans se poser de questions, il ne déprime pas, ne tombe pas malade, n’hésite pas, ne connait pas l’impuissance, la frustration, il dépasse le stress et surmonte allègrement toutes les difficultés de la vie, il est tout le temps performant et à la hauteur de la situation… autrement dit si moi, humain normal, je ressent toutes ces choses (peurs, doutes, souffrances, tristesse, décalage…), et que je ne les dépasse pas aussi facilement, je passe forcément dans la catégorie dévalorisée.

Pourtant, je persiste et signe, la baisse de l’Estime de Soi, ne vient absolument pas du fait que je ressente toutes ces choses intimes, quelques fois incompréhensibles et difficiles, à l’intérieur de moi, sans savoir comment les gérer. Ces phénomènes sont tous, des phénomènes émotionnels naturels à tous les humains. Ces phénomènes émotionnels prennent des formes, des détours et des chemins spécifiques à chacun. Ce n’est pas toujours agréable ni facile à vivre, mais ce sont des moments qu’il est nécessaire de traverser et d’accompagner selon des manières et des rythmes qui sont absolument personnels. Et donc, que l’on ne peut comparer au chemin d’un autre. Du coup, le vrai manque d’Estime de Soi provient avant tout de vouloir à tout prix enfermer, dompter, endoctriner, refouler, ces phénomènes naturels en référence implicite ou explicite à un modèle standardisé, normatif et dénué de sens, comme celui du « winner ». Et pourtant ce modèle ( et quelques autres du même genre, comme certains diktats sur les normes physiques) ne convient, la plus part du temps, absolument pas à la réalité intime des humains.

La véritable estime de soi n’a rien à voir avec cela. Il ne s’agit surtout pas de ne pas ressentir toutes ces choses, et de les dépasser ou faire disparaitre rapidement. Il s’agit au contraire de les écouter, de les apprivoiser et d’apprendre à les assumer le plus profondément possible pour les laisser se transformer et nous transformer par un processus naturel, qui nous amène à réaliser ce que nous sommes réellement au fond de nous même. Et non pas ce que nous voudrions être, ou ce que nous croyons que nous voudrions être en rapport avec des standards absurdes, complètement inhumains et irréalistes.

Apprivoiser l’Estime de soi !

L’estime de soi, c’est l’estime que l’on se porte à soi même, ou aussi l’acceptation profonde de qui l’on est, de ce que l’on est, sans comparaison avec un modèle extérieur absurde et fermé sur des poncifs bien délimités. En thérapie comme dans la vraie vie, accompagner la véritable Estime de Soi implique d’accepter émotionellement tout ce qui nous vient de l’intérieur, sans jugement. Ce qui veut dire aussi la tristesse, la peur, la honte, le dégout, la dépression, la jalousie, autant que le plaisir, le désir, la joie, l’amour etc… Se donner de l’estime à soi-même c’est donc respecter et assumer sa tristesse, respecter et assumer sa peur, respecter et assumer son angoisse, respecter et assumer sa dépression et donc apprendre à l’accompagner et l’apprivoiser pour finalement en faire son allié, et non plus un ennemi qu’il faut faire marcher au pas ou faire taire à tout prix.

Rien de ce qui vient de l’intérieur de Soi n’est là par hasard, tout est nécessaire pour se construite une identité et un destin propre qui n’a pas besoin d’entrer dans des dualités stériles telles que « winner/looser ». Des que l’on entre dans le respect de Soi, on accède automatiquement aussi au respect de l’autre tel qu’il est, et non comme on voudrait qu’il soit. L’Estime de Soi devient: « Tel que je suis, et non pas tel que l’on voudrait que je soit ».

Le succès et la réussite s’en suivent automatiquement à court ou long terme, et pas selon une comparaison plaquée sur un modèle unique, mais plutôt comme la réussite d’un chemin spécifique à Soi, et donc potentiellement aussi atypique, qui ne peut pas se connaître à l’avance, mais qui se reconnait au fur et à mesure qu’on en fait l’expérience et qu’on l’apprivoise en le découvrant.

C’est en vivant cela par Soi-même, en ne projetant plus une fausse idée de Soi par le prisme d’une idéologie qui ne convient absolument pas et absolument plus, que nous pouvons advenir à une réalisation intime plus profonde et plus juste, plus adaptée aux aspirations des êtres humains d’aujourd’hui.

P.A.M