Choisir sa voie, changer de chemin de vie!

Cabinet de Psychothérapie. 7 rue Pierre Haret, Paris 9.
Cabinet de Psychothérapie. Au carrefour de Paris 8, Paris 9, Paris 17 et Paris 18

Changer l’orientation de sa vie!

Pour ses études, un changement de travail, son couple, son chemin de vie… quelques fois les choses sont loin d’être claires, on peut sentir que rien ne va plus, que l’on navigue déjà depuis longtemps à quinze centimètres de ses chaussures, ou que l’on avance à reculons (ce qui peut être cause de grande fatigue voir de petite ou grande dépressions)…

Quelque chose à l’intérieur sait que cela demande à être autrement mais impossible de sortir du scénario et d’entrevoir ce que cet « autrement  » pourrait être. C’est souvent au moment où cette poussée profonde de l’Être, devient intenable, que l’écart entre Soi et sa vie n’est plus possible à accepter, que l’on se décide à trouver de l’aide chez un psychothérapeute. En tous les cas, beaucoup de gens ont croisé mon chemin de thérapeute de cette manière.

Au cours de ma pratique rien ne m’a jamais fait plus plaisir que d’observer et accompagner la naissance et l’évolution de nombreux tournants choisis et assumés vers des choix toujours plus chargés de sens et de valeur existentielle. Là encore quelque soit l’âge, de 17 à 90 ans, tout est possible…

Bien sûr, le changement ne s’opère pas tout seul sans le travail personnel que chaque personne va progressivement faire sur elle même. Des prises de conscience sont nécessaires et un examen plus approfondi, au-delà des apparences premières, oblige à prendre le temps du recul. Et surtout, de fil en aiguille, le moment clé de la thérapie est l’entrée dans l’analyse, la reconnaissance, et l’acceptation des différents niveaux de responsabilités qui nous impliquent dans cette réalité que nous vivons actuellement, même si on est persuadé de n’y être pour rien.

Ici il ne s’agit absolument pas de faute ou de culpabilité à avoir concernant ce qui nous arrive mais plutôt de reconnaitre le sens que cela pourrait prendre si l’on choisi de regarder les choses en face. Ceci est valable autant pour une situation d’échec aux études, qu’un licenciement, un standby professionnel longue durée ou d’une situation de couple qui s’enlise.

Il n’est pas facile, qu’elle que soit la ou les conjonctures extérieures indépendantes de sa volonté, de regarder d’abords sa propre responsabilité en face. Il n’est pas facile de reconnaitre que l’on est beaucoup plus impliqué dans nos propre impasses que ce que l’on veut bien imaginer. Mais là ou je redevient responsable je peux aussi recommencer à agir, et faire ce travail, c’est petit à petit reprendre le pouvoir sur la direction de sa vie et ne plus la subir en victime impuissante à en changer le cours…

Tous cela demande le courage de vouloir reprendre les choses en main et d’accepter de se faire aider pour cela. Car même si vous serez au final le seul artisan de vos changements, le point de vue plus distancié du Psychothérapeute peut réellement vous aider à adopter une vision radicalement différente sur votre situation. Quelque fois, pour ne plus avoir le nez contre le mur il suffit de s’arrêter un moment de foncer tête baisser, d’accepter de ce laisser guider sur la colline d’à coté et d’ouvrir les yeux sur le paysage qui s’offre alors au-delà du mur. Une fois cette étape franchie, votre créativité naturelle peut vous permettre de tisser enfin des solutions à votre mesure.

Ce que je raconte là n’est pas une vision idéalisé dans le monde des Bisounours où soit disant « celui qui veut peut » il ne s’agit pas de volonté ou d’efforts, mais vraiment plutôt du courage de se regarder en face y compris dans ce qui nous plait le moins de nous même. Il s’agit souvent de ce qu’on à passé secrètement beaucoup de temps et d’énergie à vouloir éviter de confronter, y compris nos parties d’ombre mais aussi nos plus belles aspirations enfouies.

Une fois que l’on re connecte de cette manière avec cette vérité intérieure faite d’ombres et de lumiéres, soigneusement cachées, le reste n’est plus qu’une affaire de temps. Le choix du chemin redevient plus intuitifs et les obstacles deviennent autant de possibilités d’inventer de nouvelles solutions pour les dépasser.